Quand Saint-Cloud veut jouer au phénix…

Posté le 30 janvier 2015 par lacollinedesmuses dans Economie de la culture, Menacés d'extinction, Politique culturelle

SAINTCLOUDPhotomontage

Photomontage de Daniel Eon

 

« Alexandre créait des villes partout où il courait : j’ai laissé des songes partout où j’ai trainé ma vie », écrivait Chateaubriand dans ses Mémoires d’Outre-Tombe.

Laurent Bouvet , président de « Reconstruisons Saint-Cloud ! », est-il plutôt un Alexandre ou un Chateaubriand ?

Son projet un peu fou  restera t-il chimère ou deviendra t-il réalité ?

Il y avait autrefois, du temps de l’Ancien Régime, six domaines royaux en Ile de France: Versailles, Rambouillet, Saint Cloud, Marly le Roi, Fontainebleau et Louveciennes.
Aujourd’hui, les châteaux de Marly et  Saint Cloud ont disparu, laissant place à de vastes et superbes parcs, mais des parcs un peu… vides. «460 hectares de jardins animés de fontaines et de sculptures, dans la majesté des perspectives dessinées par André Le Nôtre » annonce fièrement le site officiel des Monuments Nationaux… (1)  Plus sceptique, le site « Archives et Patrimoine des Hauts-de-Seine » doit reconnaître que, depuis que le Château n’y est plus, le parc est « amoindri, privé de son complément, aboutissement logique de ses perspectives et l’axe essentiel de sa conception. » (2)

Acquis en 1574 par Catherine de Médicis, le château de Saint-Cloud est offert par cette dernière à une famille de sa suite, les Gondi. Racheté en 1658 par Mazarin pour le compte du Duc d’Anjou (futur duc d’Orléans), le frère cadet de Louis XIV, il restera propriété des ducs d’Orléans jusqu’à son rachat en 1785 par Louis XVI, qui l’offre à son épouse Marie-Antoinette, laquelle décide d’ouvrir le parc au public. Une foire s’y développe alors, puis une fête foraine en prend le relais au cours du XIXème siècle.

En 1870, en pleine guerre contre la Prusse, le Château reçoit un obus. L’obus déclenche un incendie qui fait des dégâts considérables. Le château est ravagé, mais pas anéanti ; photos et dessins de l’époque montrent qu’il aurait pu être sauvé ; tel ne fût pas cependant le projet de la IIIème République, qui, après bien des débats, décida de raser les ruines de l’édifice en 1892, comme cela, d’ailleurs, avait été fait en 1883 pour le Palais des Tuileries, également incendié pendant la guerre de 1870.

Plus de 120 ans après, la place reste vide, sorte de « ground zero » alto-Séquanais, et les rêveurs pensent toujours à ce mot, obsédant, qui hante leurs jours comme leurs nuits: « reconstruction ». Il n’est pas faux que de nombreux sites ont parfois été reconstruits, plus ou moins à l’identique, après leur destruction ; parfois même des villes ou du moins des quartiers entiers, telle la cité intra muros de Saint-Malo après la IInde Guerre Mondiale .

Le passionnant site http://www.reconstruisonssaintcloud.fr   détaille le projet, où se mêlent l’idéalisme et le concret. Or cet étrange mariage de douce folie et de pragmatisme est justement ce qu’il faut pour enfanter de grandes choses. Les obstacles sont de taille: il y a bien entendu, les coûts (estimés à 185 millions d’euros), mais aussi les problèmes d’autorisations,  car le parc de Saint-Cloud est classé. Or les personnels administratifs et scientifiques chargés de la conservation du domaine ne voient pas forcément le projet d’un bon œil. (3)

Quoiqu’il en soit, Laurent Bouvet a reçu les soutiens de toutes sortes de personnalités ,  de Julien Dray à Jean-Marie Le Pen, en passant par Jack Lang, Roger Karoutchi, Laurent Joffrin, Jean-Christian Petitfils, Gonzague Saint-Bris ou Pierre Cornette de Saint-Cyr…

Soutiens auxquels il est en droit d’ajouter le mien !

A titre d’encouragement pour les uns, et de réponse aux autres - ceux qui clament l’impossibilité de faire naître un second Saint-Cloud exactement semblable au bâtiment premier –  je conclurai par cette célèbre phrase de Viollet-le-Duc :

« Restaurer un édifice, ce n’est pas l’entretenir […], c’est le rétablir dans un état complet qui peut n’avoir jamais existé à un moment donné. » (4)

 

(1) http://www.saint-cloud.monuments-nationaux.fr/

(2) http://archives.hauts-de-seine.net/archives/expositions-virtuelles/chateaux-disparus-des-hauts-de-seine/le-chateau-de-saint-cloud/

(3) Voir à ce propos cet article du Parisien :  http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/un-jet-setteur-reve-de-reconstruire-le-chateau-de-saint-cloud-02-09-2012-2146949.php

(4) http://elec.enc.sorbonne.fr/architectes/504

Répondre

D'autres nouvelles

voyageursaparistome2 |
Artebellu |
Aquarellend |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pennorsludovic
| voyageursaparistome6
| Pat's Drawings